Langues

Disclaimer:
This will filter only displayed posts.
Don't forget to see next pages!
We'll fix that soon.

Les autorités du Chhattisgarh vantent leurs succès contre-insurrectionnels

21/02/2018

Devant le parlement du Chhattisgarh, le ministre de l’Intérieur de l’état a vanté les succès de sa politique contre-insurrectionnelle contre la guérilla maoïste. Selon lui, au moins 300 guérilleros ont été tués dans des combats avec les forces de sécurité sur ces deux dernières années. “Jusqu’à présent, depuis 2016, au moins 300 guérilleros ont été abattus dans 440 combats avec les forces de sécurité dans l’état. Parmi eux, les corps de 225 maoïstes ont été retrouvés. Au cours de cette période, 2160 maoïstes ont été arrêtés, alors que 577 armes set 597 mines ont été saisis. En outre, impressionnés par la politique de reddition et de réhabilitation du gouvernement de l’état, 1589 naxalites se sont rendus”. Il a ajouté “Les forces de sécurité sont parvenues à pénétrer dans les bastions maoïstes du Bijapur, Sukma, Narayanpur et Dantewada dans le cadre des ‘Operation Prahar’ 1 et 2 menée l’an dernier”. Depuis le mois de janvier dernier, des dizaines de guérilleros ont été abattus par les forces de sécurité dans 32 combats, 13 corps ont été retrouvés”.

Forces de sécurité dans le Chhattisgarh

Augmentation du nombre de districts qualifiés de “touchés par la guérilla maoïste”

20/02/2018

La classification du ministère des Affaires Etrangères à propos des zones touchées par l’insurrection maoïste devrait inclure deux districts du Kerala pour la première fois dans l’histoire de l’état. Cette estimation est menée par le ministère pour déterminer quels états sont éligibles pour recevoir un remboursement (du gouvernement fédéral) pour les fonds qu’ils investissent dans la contre-insurrection. Selon le ministère, 106 districts répartis sur dix états sont touchés par la guérilla maoïste. Parmi ceux-ci, 35 sont catégorisés comme étant les “districts les plus durement touchés par l’insurrection maoïste”. Selon un fonctionnaire gouvernemental, les districts de Palakkad et Malappuram (Kerala) devraient à l’avenir recevoir des fonds en raison de l’augmentation de l’activité de l’extrême gauche qu’ils vivent depuis plusieurs mois. L’inclusion et l’exclusion des districts dans le programme de remboursement sont basés sur leur profil violent, et d’autres paramètres tels que l’intensité de la violence sur une période de cinq ans, la force organisationnelle de divers groupes naxalites, la présence de brigades maoïstes armés et leurs mouvements ainsi que l’ensemble des mesures proactives initiées par la police et l’administration pour contrer les guérilleros.

Guérilleros maoïstes

Deux guérilleros abattus

19/02/2018

Deux guérilleros présumés, dont une femme, ont été abattus par les forces de sécurité dans une fusillade qui s’est déroulée en fin de semaine dernière dans le district de Sukma (Chhattisgarh). Le combat s’est déroulé dans une zone forestière. Il a opposé une brigade conjointe de la District Reserve Guard et de la Special Task Force et des maoïstes présumés. Les soldats menaient une opération de contre-insurrection. C’est alors qu’ils encerclaient la forêt qu’ils sont entrés en contact avec ces prétendus maoïstes et qu’ils ont ouverts le feu.

District de Sukma

Succès de la guérilla

18/02/2018

Deux membres des forces de sécurité ont été tués et six autres blessés dans une attaques menée par la guérilla maoïste. Les guérilleros ont pris d’assaut une brigade de soldats qui montait la garde devant un chantier de construction. Ils ont déclenché une puissante explosion avant d’ouvrir le feu dans la région de Bhejji, district de Sukma (Chhattisgarh). Le commissaire de police local a ajouté que les maoïstes n’étaient parvenus à saisir aucune arme et que les blessés avaient été aéroporté vers un hôpital de la capitale de l’état. Il n’a pas pu dire si il y avait des victimes dans le camp maoïste.

Soldat blessé par la guérilla maoïste

Un soldat tué par l’explosion d’une bombe

12/02/2018

Un soldat de la District Reserve Guard (DRG) a été tué par l’explosion d’une bombe posée par des guérilleros maoïstes dans le district de Bijapur (Chhattisgarh) dimanche matin. La brigade de la DRG menait une opération de domination dans une zone forestière près de Tippapuram lorsque l’engin a explosé. Alors que les soldats encerclaient la zone, un soldat a marché sur l’IED et est décédé instantanément. Les autorités locales ont déclenché une vaste opération de ratissage afin de tenter de capturer les guérilleros soupçonnés d’être à proximité.

IED

Arrestation d’un dirigeant maoïste

11/02/2018

Vendredi, la police du Maharashtra a déclaré avoir arrêté le dirigeant maoïste Ramanna qui dirigeait le département technique du PCI(maoïste) de l’état du Chhattisgarh. “La police a arrêté ce vendredi Rammana, alias Shrinivas Vitthalanna Madru ainsi que sa femme Padma Kodape dans la ville de Ballarshah (district de Chandrapur). Les autorités avaient été informées que Rammanna s’y trouvait avec son épouse. La police locale leur a tendu un piège, arrêtant le couple pour le livrer à la police du Gadchiroli” selon un communiqué de la police du Gadchiroli. Ramanna, 65 ans, était actif dans le mouvement maoïste depuis 1976-77. Il avait reçu la responsabilité du département technique du parti en 1995. Après 1996, il a travaillé pour les maoïste dans le Kondagoan, Maad, Tipargarh, Aherai et la région du Bastar. Toujours dans le communiqué, on peut lire “il était impliqué dans la fabrication d’armes pour les maoïstes et travaillait également à la formation des jeunes cadres maoïstes dans le maniement des armes. Sa tête était mise à prix”. Sa femme, Padma Kodape, alias Sammakka ou Lata était membre du parti du 1992, sa tête avait également été mise à prix et est accusée d’être impliquée dans plusieurs actions attribuées à la guérilla dans le Madhya Pradesh, le Chhattisgarh et le Maharashtra.

Guérilleros maoïstes

Trois maoïstes arrêtés à Chennai

10/02/2018

Trois maoïstes recherchés par les autorités ont été arrêté par la police suite à une descente organisée dans une maison située dans la banlieue de Chennai ce samedi matin. La police a affirmé que les trois personnes travaillaient comme ouvriers agricoles et étaient en fuite depuis plus de dix ans. Dasarathan, 38 ans, et sa femme Shenbagavalli, 36 ans, ont suivi leur formation dans un camp naxalite en Andhra Pradesh. Le frère de Dasarathan, Jagaveerapandian, 34 ans, a également été arrêté. Un officier de police a déclaré que lors de leur interrogatoire, ils ont affirmé qu’ils planifiaient de recruter des jeunes dans la région. Le commissaire de police local a déclaré “Nous avons été informé de la présence d’un groupe de maoïste dans un bâtiment de Poodni, dans le district de Tiruvallur, et l’avons mis sous surveillance avant de mener un raid contre la maison”. La police a déclaré qu’une réunion était en cours lors de leur arrivée et que dix personnes avaient échappé à leur emprise. Un ordinateur portable, deux téléphones, des cartes, des DVD et des clés USB ont été saisis.

District de Tiruvallur

Succès pour la contre-insurrection

09/02/2018

Les forces de sécurité ont abattu un membre présumé du PCI(maoïste) et en ont arrêté trois autres dans le Bastar (Chhattisgarh) ce jeudi. “Un combat a eu lieu entre la police et des guérilleros maoïstes à proximité du village de Hiroli dans le district de Dantewada la nuit dernière. Un maoïste a été abattu durant cette fusillade et une arme a également été saisie sur les lieux. L’affrontement s’est déroulé alors qu’une brigade de la Chhattisgarh Special Task Force et de la District Reserve Guard menait une opération de contre-insurrection dans une zone forestière” a déclaré un officier de police. Le guérillero a été identifié comme étant un commandant de milice dans les zones frontalières des districts du Dantewada et du Bijapur.

Dans une seconde opération, la police a arrêté trois guérilleros présumés dans le Bijapur (Chhattsigarh). Tous les trois étaient recherchés pour leur implication présumée dans le meurtre d’un policier.

Une troisième opération s’est déroulée également ce jeudi. Un groupe de maoïstes présumés a été repéré par une brigade de la Central Industrial Security Force à Bacheli, dans le Dantewada. Une fusillade a eu lieu au cours de laquelle les guérilleros sont parvenus à battre en retraite.

Trois présumés guérilleros arrêté dans le Bijapur

La police arrête un ancien membre du PCI(maoïste)

04/02/2018

La police de Palvancha, dans le district de Bhadradri (Telengana) a arrêté Mora Ravi, 35 ans, ce jeudi. Actuel membre du CPI(ML-New Democracy-II) Chandranna Group, l’homme était membre du PCI(maoïste) jusqu’en 2012 avant de s’en distancer. Ayant été informées que Ravi était revenu de Srikalahasti en Andhra Pradesh après y avoir suivi des soins médicaux, les autorités ont effectué une descente à son domicile. Elles l’ont alors interpellé et ont saisi une arme et des munitions. Selon la police, Ravi serait impliqué dans le meurtre du dirigeant du Congrès Venkat Reddy en octobre 2012. Il s’était rendu aux autorités en février 2013 avant de rejoindre le CPI(ML-New Democracy-II) Chandranna Group. Devant la presse à laquelle il le présentait, le commissaire de police Ambar Kishor Jha a déclaré que l’homme était poursuivi dans le cadre de plusieurs affaires.

District de Bhadradri (Telengana)

La guérilla blesse un policier

03/02/2018

Un policier a été grièvement blessé par des tirs de la guérilla maoïste dans le district de Bijapur (Chhattisgarh) ce samedi après-midi. Selon les autorités, l’attaque de représailles menée par la police aurait blessé, voire tué, plusieurs guérilleros. Une brigade composite incluant des hommes de la Special Task Force, de la District Reserve Guard et de la police locale menait une patrouilles lorsque les maoïstes ont ouvert le feu. “Après la fusillade, la police a lancé une attaque de représailles. L’échange de tirs a duré une demi heure avant que les guérilleros ne battent en retraite” ont affirmé les autorités, ajoutant qu’il était possible que des maoïstes aient été tués.

Paramilitaires de la DRG